Je teste 3 jours de Detox avec la cure de jus Kitchen Diet

Je ne sais pas vous mais après les fêtes, mon corps est littéralement en souffrance. Entre les mots d’estomac et les kilos en trop, le pauvre ne sais plus du tout comment réagir. Alors lorsque Kitchen Diet m’a proposé de tester une de leurs cure de jus détox, je me suis dit « chouette, en voila un qui va a-do-rer ». 

Kitchen quoi ?

Commençons par le commencement. Kitchen Diet est une société qui propose des accompagnements alimentaires personnalisés. En fonction de vos objectifs (perdre du poids, rééquilibrer votre alimentation ou encore détoxifier votre organisme), différents programmes vous sont proposés. 

Mon objectif étant de nettoyer mon organisme, j’ai donc décidé de me lancer dans la cure « Pure Juice » composée de 8 jus et d’1 snack par jour sur une durée de 3 jours (elle existe également sur 1 ou 5 journées). Le gros plus de la marque réside dans l’originalité des jus proposés puisque ces derniers sont tous élaborés par Mauro Colagreco, chef 3*Michelin  (et oui, rien que ça) !


back, backward, before, behind icon  Avant la cure


Le gros point positif de Kitchen Diet réside dans l’accompagnement. Sachez que quelque soit la cure que vous choisissez, vous êtes constamment suivi par une diététicienne diplômée. J’ai eu mon rendez vous avec Audrey 2 jours avant le début de ma cure. Elle m’a expliqué comment ça allait se passer, quels seront les moments les plus difficiles et a su répondre à toutes les questions que je me posais. 


play icon Jour 1 – Moins dur que prévu


J’ai choisi de commencer ma détox un Lundi. Allez savoir pourquoi, je trouve que le lundi c’est le jour parfait pour commencer de nouvelles choses. 

access, clock, time icon 7h15 

Mon reveil sonne. Je prends un grand verre d’eau et file me préparer. Je prends un premier jus (Beet up) qui ne passe mais alors pas du tout. Premièrement parce que je ne suis pas fan du gout, deuxièmement parce que je n’avais pas spécialement faim ou envie de boire. 

blub, bright, idea, lightbulb, solution icon iconNote à moi même pour la suite : Ecouter mon corps.

 

access, clock, time icon 10h00 

Premier gargouilli. C’est officiel, je commence à avoir faim. Il faut dire que c’est habituellement l’heure à laquelle je petit-déjeune et mon estomac prends un malin plaisir à me le rappeler. Cette fois-ci je me laisse tenter par le jus « Gold » (à base de pomme, céleris, menthe et gingembre) et c’est un pur délice (j’aurais du en prendre plus) ! 

blub, bright, idea, lightbulb, solution icon iconLe conseil : Le siroter par petite gorgé pour faire durer le plaisir 😉

access, clock, time icon 12h15 

Le plus dur. Non seulement parce que dès qu’un de mes collèges passe devant mon bureau pour me demander si « je ne mange pas » je dois passer 5 minutes à lui expliquer le pourquoi du comment de ma détox, mais en plus parce qu’à force d’entendre parler de bouffe, de voir de la bouffe et de sentir de la bouffe… je commence littéralement à crever la dalle. Je décide donc d’embarquer un jus dans mon sac et d’aller faire un tour dans les magasins pour me changer les idées. 

blub, bright, idea, lightbulb, solution icon iconLe bon plan : Sortir, s’aérer l’esprit et s’arranger pour être le moins en contact avec la nourriture.

 

access, clock, time icon 14h00 

20 minutes de marche, 3 magasins et 1 jus de fruit plus tard, je suis (enfin) posée devant mon écran. Courir à droite et à gauche m’a plombé donc je reprends un jus et commence sérieusement à saliver devant les céréales. Sauf que voilà, si je craque maintenant, je n’aurai plus rien à grignoter à 16h et je devrais attendre plus de 24 h pour pouvoir mâcher quoi que ce soit. Du coup je prends mon mal en patience (plus une sacré dose de motivation et de self-control) et je ne craque pas.

blub, bright, idea, lightbulb, solution icon iconQuoi qu’il arrive, NE PAS céder à l’appel des céréales avant 16h

 

access, clock, time icon 16h00 : Mazeltov ! Je peux (enfin) manger mes céréales ! Je ne vous raconte même pas le kiff que je me suis fait. J’adooore les fruits sec alors autant vous dire qu’avec le combo graine de tournesol-noisettes je ne pouvais qu’être comblée haha

 

access, clock, time icon 19h00 : Je suis littéralement obsédée par l’envie de manger. C’est très étrange car je n’ai pas faim mais j’ai envie de manger.

access, clock, time icon 22h00 : Challenge réussi ! Je peux enfin aller dormir.


play icon Jour 2 & 3 – J’ai craqué


J’aimerais tellement vous dire que j’ai réussi mes 3 jours de detox les doigts dans le nez mais je vais être honnête avec vous : j’ai craqué à la fin de la deuxième journée. J’en avais marre de boire des jus (froid) et certains jus ne me tentait pas vraiment alors j’ai pris un bol de soupe et 2 tranches de pain complet. 

Le dernier jour, j’ai pris mes jus le matin et aux collations mais j’ai mangé le midi (un sandwich) et le soir (une soupe).


foward, rewind iconAprès la cure


A l’issue des 3 jours, Audrey m’a rappelé pour deux raisons :

  1. Savoir comment s’est déroulée ma cure et me donner de précieux conseils pour la prochaine fois
  2. M’accompagner dans la reprise d’une alimentation « normale » car il est entendu qu’on ne fait pas une detox pour se taper le premier Macdo venu le lendemain.


bubble, chat, chatting, comment, communication, conversation, message, other, review icon Bilan : Positif dans l’ensemble


Les + :

  • Je ne grignote plus !!! J’ai forcé mon corps à ne plus manger pendant 3 jours (et par la même occasion à ne plus grignoter) et j’ai le plaisir de constater que cette veille habitude n’est pas revenu. Alors est ce que c’est psychologique ou non je ne saurait pas vous dire mais l’essentielle c’est que ça marche !
  • Cette pause à vraiment fait du bien à mon estomac. A force de manger trop gras, trop vite et en trop grande quantité, j’étais régulièrement sujette à d’atroces maux d’estomacs quelques heures après les repas. Depuis, plus rien (espérons que ça dur)
  • Ça m’a vraiment lancé dans une bonne dynamique et m’a remotivé à 100% pour un rééquilibrage alimentaire. Bon, je craquerai très certainement pour un Lion, des Pop-corns et des cookies dough de temps à autre mais je suis vraiment décidé à manger moins et manger mieux. 

Les – :

  • Ne pas pouvoir goûter les jus avant. Et oui, le choix des jus est essentiel pour le bon déroulement de la cure. Et ce n’est pas simple de se rendre compte du gout que va avoir telle ou telle association de fruits et de légumes. Pour ma part je n’ai pas pris assez de temps pour sélectionner mes jus et résultat : je me suis retrouver avec une bonne partie de jus que je n’aimais pas…

Envie de tester ? Profitez de -15% de réduction sur les cures détox (hors 1 jour)
avec le code ANNEKD15

 
Partager:

4 Commentaires

  1. janvier 30, 2019 / 9:40

    Hello,
    C’est normal que tu ais craqué, il y a un moment ou ton corps a besoin d’énergie et ce n’est pas un jus qui va te le donner 🙂 Merci pour ton avis !
    Bises, à très vite

    • annejenniferc
      Auteur
      février 5, 2019 / 5:39

      Coucou Lice !
      Oui tu as surement raison. Mais bon en y réfléchissant bien je ne me sentais pas spécialement fatiguée donc je me demande si ce n’est pas une question de mental au final. Il faut dire que je suis extrêmement gourmande du coup ça a surement joué….
      Bisous à toi #Smouack

  2. mars 5, 2019 / 3:13

    J’adore tes photos !! Tellement nature, tellement belles. Et la cure de jus ça doit être hard mais ils ont l’air si bon <3

    • annejenniferc
      Auteur
      avril 7, 2019 / 12:49

      Coucou Marjorie ! Merci pour tes compliments, ça me va droit au coeur <3
      Pour la cure YES, c'est vraiment super dur (surtout si tu es une grosse gourmande comme moi haha)

Laisser un commentaire